Le monde du HSE est vaste. Il peut conduire à des métiers de terrain ou de bureau, spécialisés ou généralistes, et très souvent tout ça à la fois. Avec un grand intérêt : toute entreprise a besoin d’experts HSE. Alors que vous ayez envie d’être sur des chantiers, dans l’industrie, dans les banques, dans des commerces, des bureaux, des associations, etc., et même comme consultant pour de multiples entreprises : à vous de choisir, avec la possibilité de changer à tout moment.

Des métiers dont l’activité passe toujours par les mêmes étapes pour atteindre l’objectif commun du HSE : protéger les personnes, les biens et l’environnement. Des métiers au service des autres.

Pour découvrir chaque métier cité ci-dessous, cliquez-dessus.

Les métiers directement accessibles avec un DUT

En entreprise privée

Des dénominations multiples pour un même métier. Souvent seul dans une PME, en équipe dans de plus grandes entreprises, le technicien HSE est en charge de tous les sujets liés aux conditions de travail, les risques d’accident du travail, la sécurité des installations notamment par rapport à l’incendie ou l’explosion, et la gestion de l’impact environnemental de l’entreprise. Son rôle : aider le chef d’entreprise à respecter ses obligations dans ces domaines, et défendre l’importance de ces questions à tout niveau dans l’entreprise.

Les Services de Santé au Travail sont des équipes pluridisciplinaires constituées autour du médecin du travail.

Au sein de l’équipe, l’IPRP assure des missions de diagnostic, de conseil, d’accompagnement et d’appui, et communique les résultats de ses études au médecin du travail.

Il travaille en collaboration notamment avec des ergonomes et des infirmiers.

 

Certaines entreprises n’ont pas les moyens d’embaucher un technicien HSE. Or, le besoin est bien là, pour toute entreprise, dès le 1er salarié. Le technicien HSE peut donc travailler comme indépendant ou dans une structure offrant des prestations HSE aux petites entreprises.

Nous sommes habitués à l’expert qui vient évaluer les coûts d’un sinistre. Mais les assureurs peuvent intervenir avant, pour évaluer les risques, adapter le contrat d’assurances en fonction de ceux-ci, et préparer les entreprises à faire face à un sinistre via un plan de continuité d’activité.

Cliquez ici pour en découvrir plus sur ce métier dans Orientation pour tous.

Un exemple proposé par un assureur :  
Installations électriques, appareils sous pression, confort et isolation  acoustique, isolation thermique, présence de plomb ou d’amiante, le contrôleur technique donne un état des lieux de l’installation ou du bâtiment pour l’entreprise, présentable aux autorités qui viennent la contrôler. Le contrôleur technique indique ce qui ne va pas, fait des préconisations, au client en suite de prendre les dispositions nécessaires pour résoudre les problèmes et non-conformités détectés. Pour les férus de technique, voici l’exemple d’un contrôleur spécialisé dans les appareils sous pression.  

Dans les services publics

Le DUT HSE a été créé en 1971 en premier lieu pour former les officiers de la sécurité civile. Tout en évoluant et s’ouvrant à d’autres métiers, le DUT HSE garde sa réputation de meilleure préparation au concours de lieutenant. Le concours étant au printemps, nous conseillons aux titulaires du DUT HSE de faire une licence professionnelle incluant des préparations au concours.

Oeuvrant au niveau des collectivités territoriales, l’inspecteur salubrité traque logements insalubres et problèmes d’hygiène des commerces alimentaires.

Vous pouvez par exemple découvrir le champ d’action des services hygiène et santé de la ville de Montreuil en cliquant ici.

Les techniciens en développement durable ont des missions variées au sein des DREAL : contrôles, expertises, formation. Ils sont recrutés sur concours.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le site du ministère.

Les collectivités territoriales font aussi de plus en plus appel à des spécialistes pour mener leur politique environnementale, de gestion des déchets et de gestion des eaux usées.

La police technique et scientifique recrute dans de nombreuses disciplines, y compris HSE.

Plus d’infos en cliquant ici.

La direction des risques professionnels de l’assurance maladie a une mission de prévention, conseil et contrôle auprès des entreprises.

Comment ça marche ? La réponse ci-dessous.

 

Les métiers spécialisés nécessitant un niveau licence (générale ou professionnelle)

Le coordonnateur SPS gère le fait qu’il y ait plusieurs entreprises présentes sur un chantier de construction. Son objectif : organiser le chantier pour que chaque entreprise travaille dans les meilleures conditions et ne crée pas des risques pour les autres. Cela passe notamment par la définition de règles d’hygiène et de sécurité communes, l’installation de protections collectives et le suivi de leur état, et la mise à disposition de moyens communs. Il prévoit également les dispositifs permettant d’effectuer les maintenances ultérieures du bâtiment en sécurité.

Autrefois essentiellement occupé par des personnes ayant une expérience dans le BTP, le métier s’ouvre de plus en plus à de jeunes diplômés de niveau bac+3 en prévention (dans un premier temps pour le suivi de petits chantiers, et des chantiers de plus en plus gros avec l’expérience).

L’inspecteur du travail est chargé de contrôler que les entreprises respectent bien le droit du travail. Cela passe notamment par le respect de la partie 4 du code du travail relative à la santé sécurité au travail.

Une poursuite d’études dans le domaine du droit est conseillée pour se préparer au concours.

Plus d’informations ici.

Le technicien en qualité agroalimentaire est le garant de la qualité gustative mais surtout sanitaire des aliments. Ces métiers sont ouverts aux techniciens HSE avec une spécialisation, par exemple en intégrant une licence professionnelle spécialisée dans la qualité en industrie agroalimentaire.

Les métiers spécialisés nécessitant un niveau bac+5 (master ou ingénieur)

L’ergonome, c’est le spécialiste de l’analyse des conditions de travail et de leur adaptation.

Il se base sur l’analyse de la situation de travail, observe, pose des questions, pour proposer des mesures permettant d’adapter le travail à la personne, d’améliorer les conditions de travail et l’efficacité au travail.

Le titre d’ergonome est conditionné au passage d’un master d’ergonomie. Pour se préparer à ce type de cursus, le mieux est de continuer après le DUT dans un cursus de type physiologie ou psychologie, aec des options ergonomie.

Voici un exemple en vidéo.

Les ingénieurs en risques industriels et environnementaux ont un profil plus scientifique que les ingénieurs en management des risques, qui eux suivent un parcours dans la continuité du DUT.

Ils sont aptes à aborder des problématiques techniques dans les grosses industries chimiques ou les installations nucléaires par exemple.

Vous trouverez en cliquant ici la présentation de l’activité d’un tel ingénieur chez Arkema.